Accueil Actualité Goulaye Puni Distillerie: Un Parfum d’Exotisme

Puni Distillerie: Un Parfum d’Exotisme

0 1173

Le Whisky, eau-de-vie obtenue à partir de la distillation de céréales maltées ou non maltées tient son origine du Nord de l’Europe. Les avis divergent quant à sa genèse exacte, l’Ecosse et l’Irlande se disputant la légitimité. Il s’est ensuite exporté vers le continent américain et la Chine et plus récemment vers le Japon et le reste du monde.

Vous n’avez sans doute jamais entendu parler de Puni Distillerie. Et pour cause, la création de cette dernière remonte à tout juste trois ans (2010) et constitue la première et unique distillerie de whisky en Italie. Il peut paraître étonnant de prime abord de trouver du whisky dans un pays qui est historiquement plutôt focalisé sur le vin (il est d’ailleurs le 1er producteur de vins mondial avec pas loin de 50 millions d’hectolitres/an) mais la passion traverse naturellement les frontières et il apparaît finalement logique que certains tentent de se lancer dans la production du dit nectar.

Fondée par Monsieur Ebensperger, sa femme et deux de leur trois fils (le dernier étant alors trop jeune), Puni Distillerie s’est lancé dans le projet en adoptant la démarche suivante: respecter la tradition écossaise tout en essayant d’apporter  une certaine dose d’innovation pour créer un whisky « à l’italienne ».

Le respect de la tradition se matérialise d’une part par l’utilisation d’alambics fabriqués « main » en Écosse et d’autre part, par le respect du processus de fabrication, issu d’une collaboration avec un écossais venu les assister.

En ce qui concerne les innovations, elles sont multiples. Au cours de la présentation de leurs produits, Lukas Ebensperger nous a expliqué que le goût des italiens était orienté sur quelque chose de plutôt rond et fruité en ce qui concerne le whisky et c’est sur cette volonté d’obtenir un tel résultat que les recherches en amont de la production se sont portées. Le résultat de ces investigations est le choix inédit de l’utilisation de 3 malts différents (blé-seigle-orge),  qui confère une première singularité à leurs produits.

De même, en ce qui concerne l’étape de vieillissement, l’innovation est encore de mise puisque leur choix s’est porté sur 3 types de fûts pour la maturation de leurs produits (fûts de Bourbon américains, de Marsala et de vin italien). Là encore, ce choix influe sur le résultat final..

A propos du chiffre 3, je me suis amusé à imaginer que ce triptyque était volontaire: 3 enfants, 3 malts, 3 fûts. Sachant que les italiens sont assez croyants, était-ce une référence à la Sainte Trinité connue par les chrétiens? Il faudra que je creuse cette idée si j’ai l’occasion de les recroiser lors du prochain Whisky Live.

Enfin, le système de chauffe des alambics est lui aussi unique puisque, on utilise de l’eau bouillante à la place de la vapeur. Par cette technique, on peut plus facilement et précisément réguler la température.

Voilà pour les présentations, passons de suite à la dégustation.

La Maison du Whisky, qui distribue la marque Puni, avait décidé d’organiser une dégustation dans un lieu très sympathique de la capitale pour faire découvrir leurs produits: le restaurant italien/bar à cocktails Professore / Gocce (Paris 9).

Dans une ambiance tamisée propre aux bars à cocktails, nous fûmes accueillis dans le fond de la salle pour découvrir les produits « purs » dans un premier temps puis à travers 2 cocktails soigneusement mis au point par le barman du Gocce (et du Grazie).

Je profite d’ailleurs de l’occasion pour remercier mon confrère blogger de chez CocktailMolotov pour la précision. Je vous encourage à vous diriger vers eux si vous êtes amateurs de cocktails, ils apportent réellement un regard nouveau sur le sujet avec une touche technique inédite jusque-là.

Voici les deux premiers produits présentés aujourd’hui. L’appellation « Whisky » nécessitant une maturation minimum en fûts de 3 ans (tiens, encore le chiffre 3), il faudra attendre l’automne 2015 pour la première mise en bouteille. Pour l’instant, la famille Ebensperger nous propose donc deux produits dont le procédé de fabrication est le même que celui du whisky mais sans en avoir le nom.

Avec le Puni Pure, nous nous trouvons face à un alcool de grain dans sa forme la plus pure, il n’y a pas eu de maturation en fût, de manière à mettre en valeur les arômes naturellement développés pendant la distillation.
Je dois dire que le produit est étonnant. Idéal pour les cocktails, il pourrait rapidement faire sa place  auprès des autres alcools blancs. Il serait d’ailleurs intéressant de le tester en substitution d’une vodka.

Il nous a d’ailleurs été proposé dans une version long drink à base de citron et délicieusement sucrée avec un sirop « fait maison » à base de romarin notamment.

Le Puni Alba quant à lui, a subi un vieillissement de 12 mois en fûts de Marsala et de Pinot noir.

Naturellement, il dégage davantage d’arômes que la version Pure. Au nez, on ressent la fraîcheur, des notes d’herbes et d’épices mêlés , selon moi, à des effluves de noix. En bouche, ce sont surtout les épices qui prédominent. D’ailleurs, il nous a été proposé dans une version cocktail mettant en valeur ces derniers avec l’ajout d’arômes naturels d’écorce d’orange notamment. Bon produit.

Ce qu’il faut retenir de cette dégustation:

La maison Puni a entrepris un projet compliqué en créant sa distillerie en partant de rien dans un pays où un tel dessein était loin d’apparaître comme une évidence. Elle s’est donné les moyens de proposer des eaux-de-vie de qualité à travers une démarche qui est à saluer: créer des produits en respect de la tradition écossaise mais sans pour autant copier les standards existants. En cela, Puni a déjà rempli une partie de ses objectifs. Puni Pure et Puni Alba ont à mon sens un intérêt gustatif réel donc n’hésitez pas les tester pour vous faire votre propre opinion.
Vivement l’automne 2015 et la mise en bouteille du 1er véritable whisky « à l’italienne ».

Remerciements à Gocce/ Professore, à Carole Nicolas et à CocktailMolotov.

A noter que les 3 premières photos proviennent du dossier de presse.

Pour toujours plus d’information sur les bonnes choses. Visitez régulièrement mon blog culinaire : lagoulayedeludo.com
Ancien cuisinier et commercial dans le milieu de l'alimentaire

ARTICLES SIMILAIRES

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire