Accueil Actualité Goulaye L’Origine du Goût

L’Origine du Goût

0 1141
 
Bien souvent, on sous-estime l’importance de l’enfance dans nos comportements d’adulte alors que nous sommes en fait conditionnés par nos premières années d’existence.
Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours pris du plaisir à manger, ma madeleine de Proust étant la purée de ma grand-mère paternelle. Ma préférée était sa purée de pommes de terre et carottes à laquelle elle ajoutait des côtelettes d’agneau qu’elle avait préalablement mixées après les avoir poêlées: une sorte de Parmentier d’agneau. Un délice. J’en ai d’ailleurs l’eau à la bouche rien qu’à en évoquer le souvenir.
Par la suite, je me suis rapidement accaparé le livre de pâtisserie de ma maman, -elle qui aime à rappeler que bébé, je fouillais dans l’armoire pour jouer avec le moulin à légume que je faisais tourner frénétiquement-. Mes premières crêpes et moelleux au chocolat ont donc été réalisés à l’aide de cet ouvrage, -que je possède encore (« emprunté » à la maman avec son accord, bien entendu)- alors que je n’avais pas tout à fait 10 ans.
Le fameux ouvrage de ma maman
Progressivement, je suis devenu le cuisinier de la famille en prenant la place de la maman dans sa cuisine jusqu’à ressentir le besoin de réorienter tardivement ma scolarité vers la cuisine pour ensuite travailler dans des établissements parisiens tels que Le Train Bleu (XIIè arrondissement) ou Le Bristol (VIIIè arrondissement). J’ai eu la chance d’y apprendre les différentes techniques culinaires propres à la restauration  et découvrir des produits que je n’avais jamais utilisés ou transformés avant. Je conseille d’ailleurs à tous les jeunes qui désirent se lancer dans ce métier de multiplier les expériences dans les palaces ou grands hôtels car c’est dans ce genre d’établissement que l’on acquiert la rigueur nécessaire. J’aime à dire que j’y ai réappris les techniques de base à mon arrivée car il y avait une réelle différence de niveau et d’implication.
Fort de cette expérience, j’ai décidé ensuite de donner une nouvelle direction à ma carrière en me lançant vers un nouveau métier: commercial dans le milieu de l’alimentaire. J’ai commencé par des stages aussi variés que la vente de fromage de chèvre Bio, la vente de bières spéciales et la vente de vins et champagnes pour ensuite être embauché par un distributeur de matières premières propres à la restauration/boulangerie/pâtisserie.
Et je dois avouer que ce milieu me colle à la peau, j’aime tellement les plaisirs de la table que j’y consacre finalement ma carrière et mon temps libre. Je suis constamment à la recherche de bons produits, de bons vins, de beaux verres, de beaux couteaux, de bonnes adresses. Tout ce qui me permet de passer de bons moments en famille ou entre amis car finalement il ne s’agit là que de partage.
Partage oui, c’est le maître mot. L’existence même de ce blog résulte de mon envie de vous faire profiter de mes modestes connaissances dans le domaine en espérant commencer par vous donner du plaisir aux yeux, car c’est par là que tout commence.Voilà, je terminerai en ajoutant qu’à travers ce support, je compte aborder les plaisirs de la table dans leur globalité. Je le précise car en général, les blogs culinaires sont réservés soit aux recettes, soit aux critiques de restaurants. Je vous rassure, il y aura des recettes (en fonction des produits de saisons). En revanche, vous ne trouverez pas ici de critiques au sens propre. En effet, j’ai pris le parti de mettre en avant les bonnes adresses (restaurateurs, boulangers, pâtissiers, traiteurs, fromagers ou autres) plutôt que de désigner les mauvais élèves. Il me semble que la démarche est plus constructive pour tout le monde.
Vous trouverez également une rubrique « Matériel et techniques culinaires » qui je l’espère, vous sera utile, ainsi qu’une autre consacrée à l’actualité où je donnerai clairement mes opinions. J’évoquerai également « L’art de la table » à travers des articles consacrés aux boissons, aux verres, aux couverts et tout ce qui contribuera à vous faire passer de bons moments et enfin, chaque mois, je mettrai à l’honneur un produit différent.

J’espère que vous apprécierez ce menu et qu’il vous paraîtra appétissant.
Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter « une bonne goulaye »

P.S: Ne cherchez pas dans le dictionnaire le mot « goulaye », il n’y figure pas. Seuls mes proches le connaissent puisque c’est un néologisme que j’emploie quotidiennement et qui désigne le régal, le bon repas, le plaisir gustatif.

Ludo.

Pour toujours plus d’information sur les bonnes choses. Visitez régulièrement mon blog culinaire : lagoulayedeludo.com
Ancien cuisinier et commercial dans le milieu de l'alimentaire

ARTICLES SIMILAIRES

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire